Suite à une pétition demandant la construction urgente de parkings pour aider "à sauver le commerce de centre-ville", certains ont déclarés qu'ils soutenaient la création du parking Ravet en silo en étage, car celà "économisait du foncier".

 

N'étant pas urbaniste mais simplement ingénieur, j'ai regardé un autre parking que je connais un peu : le parking des Tisserands à Voiron. Situé à côté de la gare, il offre 471 places, quasiment autant que le projet Ravet (477 places), et il est assez récent (2009).

En étudiant l'emprise au sol, on peut voir que ce parking est légèrement plus petit (2740 m2) contre 3040 m2 pour Ravet (données Geoportail, outil "mesure de surface").

Si on fait le rapport, on obtient 2740 / 471 = 5.8 m2 (au sol) par place. Pour Ravet, 3040 / 477 = 6.4 m2, soit un peu plus d'utilisation de foncier pour Ravet, mais pas beaucoup.

 

Construit en demi-niveaux, mais ne disposant pas d'étage souterrain, il mesure à peu près 12m de haut comme on peut le constater visuellement :

 

Tisserands vue externe web

 Mais surtout, il n'a coûté que 5.5 m€
(ou 4.5, selon les sources ici et ici page 19),
alors que Ravet est estimé à 13 m€,
soit presque 3 fois plus !

 

 


Dans ces conditions, on pourrait se poser les intéressantes questions suivantes :

 

Pourquoi le parking Ravet a-t-il été placé à l'emplacement de l'un des carrefours les plus embouteillés de Chambéry ? A noter que la construction va refermer à nouveau le pont des Amours, coincé entre 2 murs, alors qu'il y passe 2 lignes Chrono sur 4 voies de circulation notoirement étroites.

 

Pourquoi, étant quasiment identique en capacité et en surface au sol, est-il aussi grand et prévu pour culminer à 28 m (données permis de construire) ? Une partie de la réponse se trouve dans le permis de construire : 3,40 m par étage, ce n'est plus un parking, mais un palace.

 

Et pourquoi coûte-t-il (à l'état de projet) presque 3 fois plus que celui de Voiron ? Alors que la municipalité ne parle que d'économies et a déjà procédé à une importante hausse des impôts locaux ???

 

 

Mais comme il s'agit d'un PPP les chambériens ne paieront rien tout de suite, mais au final sur 30 ans ce sera 15, 18 ou 20 millions. L'astuce est vieille comme la politique, mais ça marche toujours...

 

Pense-t-on vraiment améliorer la qualité de vie des chambériens avec un parking d'apparat ?

 

Je laisserai chacun y réfléchir par soi-même, mais personnellement en matière d'économies de foncier (et d'économies tout court), je trouve la pillule un peu difficile à avaler, et je doute que le belvédère prévu au sommet ou l'escalier "design" de l’artiste Krijn de Koning ne justifient à eux seuls la localisation, le prix et la dégradation du champ visuel, au détriment de nombreux voisins et de l'intérêt architectural de la place.

 

Note: depuis le mois de mars, on dispose désormais d'une vue d'ensemble du parking à l'échelle du quartier, grâce à un article sur le projet des "Portes de Mérande". En dehors de la taille importante du parking, on peut aussi voir que les nouveaux propriétaires du dernier bâtiment de la zone (en blanc, projet pas encore définitif), auront surtout pour toute perspective une vue - imprenable- sur le nouveau parking.

Est-ce que les nouveaux acquéreurs ont été prévenus avant d'acheter ???

 

 

PortesDeMerande vue globale web